19. Notre cerveau : notre meilleur allié !

Notre cerveau est notre meilleur ami !

Naturellement, nous aimons avoir raison.

Notre cerveau, notre meilleur allié, nous conduit à adopter des stratégies qui vont nous permettre de constater que nous avons raison de penser telle ou telle chose.

Un exemple :brain-1093904_1280

Deux personnes consultent un diététicien : elles veulent perdre 6 kilos.

La première arrive à son rendez-vous en confiance : elle a essayé de perdre ses kilos superflus sans régime, n’y est pas arrivée, donc, logiquement, vient trouver un spécialiste qui a les outils pour qu’elle y arrive. Elle quitte le cabinet du diététicien avec le prochain rendez-vous en poche et lui dit « au revoir, on se retrouve dans un mois pour constater mes progrès ! ».

La seconde arrive à son rendez-vous et, d’emblée, informe le spécialiste : « Je ne suis jamais parvenue à maigrir, tout ce que j’essaie comme régime ne fonctionne pas, je n’ai pas de volonté, je crois que je suis programmée pour être en surpoids ». Elle reçoit son plan alimentaire et quitte le cabinet du diététicien, angoissée, lui disant « je vais essayer, mais je me connais, la volonté et moi ne sommes pas bonnes amies ». Au bout du premier mois, elle appelle le spécialiste pour reporter le rendez-vous. Son cerveau lui a donné raison : elle a craqué des tas de fois, ingérant les aliments repris sur la liste des « interdits durant le premier mois ».

Dans le premier cas, la personne est allée à son rendez-vous chez le diététicien avec cette idée en tête « J’ai besoin de l’aide d’un professionnel pour m’aider à perdre mes kilos superflus, je vais suivre ses conseils avisés et retrouver la silhouette que je souhaite afficher ». Son cerveau, durant les semaines qui ont suivi, a plis en place les stratégies nécessaires à l’atteinte de son objectif. Oh, cela n‘a pas été simple tous les jours, cependant, confiante en elle et dans les consignes reçues, sa volonté lui a permis de tenir.

Dans le second cas de figure, la personne est allée chez le diététicien sans espoir d’atteindre son but. Elle voudrait y croire, mais une petite voix en elle lui susurre qu’elle n’y arrivera pas, qu’elle n’a pas de volonté, qu’elle n’est pas suffisamment forte pour parvenir à respecter les règles qui lui permettraient de retrouver la forme qu’elle souhaite. A elle aussi, son cerveau va lui donner raison et mettre en place les stratégies en ce sens : elle est persuadée qu’elle n’y arrivera pas, soit, tout sera organisé en ce sens… Les « craquages » réguliers vont lui montrer qu’elle ne s’est pas trompée : elle n’a pas de volonté, elle est faible.

Un autre exemple ? Deux hommes rencontrent chacun une femme qui fait battre leur cœur.  Chacun décide, au bout d’un moment, d’emménager avec cette nouvelle compagne. Le premier est confiant, il veut une vie sereine, constructive, agréable. Il sait aussi que la vie est parfois compliquée mais sait qu’en communiquant, bien des choses s’arrangent. Le second a toujours entendu, de la bouche de son père qu’il était bien trop gentil « mon fils, bon et bête commencent par la même lettre, les femmes te « plumeront ». Devinez la suite…

Est-ce que ces exemples vous parlent ? Avez-vous déjà eu un objectif que vous n’avez pas atteint et, avec le recul, constatez-vous que vos croyances de départ allaient dans un sens ne vous autorisant pas à réussir ?

Oui ? Alors, sachez que vous pouvez agir ! Repérez vos « croyances limitantes », repérez vos doutes et faites-en sorte de vous assurer que vous faites tout ce qu’il faut pour vous assurer que vous pouvez atteindre vos objectifs : Posez-vous les questions sur la véracité de vos croyances : n’avez-vous JAMAIS réussi ? Ces idées sont-elles objectives ? Pouvez-vous apprendre à acquérir les compétences qui vous manquent pour atteindre votre but ? Faites un plan, posez les questions qui vous préoccupent aux spécialistes, formez-vous, assurez-vous que votre objectif est bien ce que vous voulez, cherchez les informations qui vous permettront de mettre en place les procédures vous menant au succès.

Nous avons tous, en nous, les ressources nécessaires pour atteindre notre vie souhaitée. Parfois, nous n’en sommes pas conscients et pourtant, je vous le promets : rien n’est impossible.

Les seules limitations incontournables sont celles provenant de problèmes de santé. Hormis ces barrières, rien ne peut vous empêcher d’avancer. Vous en persuader, c’est vous garantir que vous y arriverez !

En cas de doute, si vous ne savez comment arriver à trouver la motivation ou comment mettre en place les stratégies de réussite, un coach peut vous aider.

Je vous souhaite le meilleur, vous le valez bien !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *