27. Et si nous arrêtions de (nous) juger ?

Connaissez-vous cette métaphore ?

Le billet de 100 €

« Un conférencier bien connu commence son séminaire en tenant bien haut un billet de 100 €.

 

Il demande à l’assistance : « Qui aimerait avoir ce billet ?».
Les mains commencent à se lever, alors il dit : « je vais donner ce billet à l’un d’entre vous mais avant laissez-moi faire quelque chose avec. ». Il chiffonne alors le billet avec force et il demande : « Est-ce que vous voulez toujours ce billet ? »
Les mains continuent à se lever.

« Bon d’accord mais que se passerait-il si je fais cela ? » Il jette le billet froissé à terre et saute à pieds joints dessus, l’écrasant autant que possible et le recouvrant des poussières du plancher.
Ensuite il demande : « Qui veut encore avoir  ce billet. »

 

Evidemment, les mains continuent à se lever !

« Mes amis, vous venez d’apprendre une leçon… Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n’a pas changé, il vaut toujours 100 €. »
« Alors pensez à vous, à votre vie. Plusieurs fois dans votre vie, vous serez froissé, rejeté, souillé par les gens ou par les événements.
Vous aurez l’impression que vous ne valez plus rien, mais en réalité votre valeur n’aura pas changé aux yeux des gens qui vous aiment !

La valeur d’une personne ne tient pas à ce que l’on fait ou pas, vous pourrez toujours recommencer et atteindre votre objectif car votre valeur intrinsèque est toujours intacte. »

Notre parcours de vie, les difficultés qui peuvent parfois survenir, les inévitables échecs qui précèdent nos réussites, les années, nos « changement de direction »… modifieront notre apparence, notre façon d’être parfois. Notre caractère s’affirmera, nous deviendrons plus fort, ou plus fragile… mais une chose est certaine, nous conserverons notre valeur personnelle, quoi qu’il arrive !

Continuons à faire ce que nous pensons être bien, à partager, à être attentif à soi-même et aux autres, tentons d’accorder nos pensées et nos actes… et prenons conscience de la belle personne que nous sommes.

Cessons de nous juger et de juger les autres à l’excès. Acceptons qui nous sommes et qui ils sont. Et n’oublions pas « Juger l’autre, c’est porter un jugement sur soi ».

Un petit truc dont vous me direz des nouvelles : prenez l’habitude de repérer en vous, et en les autres, les choses positives. Et lorsque vous serez tenté de juger les comportements des autres, posez-vous cette question : pourrait-il (ou elle)  avoir de bonnes raisons pour agir de telle manière ?  Quand vous-même agirez de manière que vous pourriez, par la suite, regretter, analysez ce comportement, cherchez la raison qui vous a poussé à agir de la sorte? Pardonnez-vous, acceptez de n’être pas toujours parfait…

Ces petits réflexes à acquérir vous permettront de prendre du recul et d’être dans la bienveillance, et cela vous mènera tout droit vers la sérénité que nous rêvons tous d’atteindre dans nos vies.

Belle route vers le meilleur, vous l’valez bien !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *