29. S’affirmer pour trouver sa place !

S’affirmer pour trouver sa place !

L’assertivité ou l’affirmation de soi est considérée comme l’art de faire passer un message difficile sans passivité mais aussi sans agressivité –> NI HERISSON, NI PAILLASSON !

Au quotidien, savoir s’affirmer est le moyen de se faire écouter et respecter, de trouver un équilibre dans sa relation aux autres.

S’affirmer c’est aussi savoir prendre soin de soi et développer notre capacité à défendre nos droits sans empiéter sur ceux des autres.

Cela consiste à avoir une attitude qui nous permet d’exprimer clairement nos opinions, nos besoins, nos sentiments. C’est pouvoir dire non sans agressivité, demander quelque chose sans s’excuser, répondre avec calme à une critique.

S’AFFIRMER, C’EST AVOIR SA PLACE !

 

A QUOI CA SERT ?

A respecter nos besoins, nos envies, notre identité.

S’affirmer, c’est s’accorder de la valeur, de la dignité. Vous prendre en compte permettra à l’autre de le faire, lui aussi.

Si vous ne vous donnez pas de place, les autres ne le feront pas non plus !

Arriver à exprimer les choses sereinement, à affirmer ses besoins calmement, sans ressentir de la culpabilité, communiquer ses opinions sans agresser les autres va leur permettre de nous respecter mais aussi de communiquer sur leurs propres besoins -> c’est un cercle vertueux.

De plus, l’affirmation de soi nourrit l’estime de soi !

A être acteur de votre vie !

Vous n’êtes pas responsable du comportement de l’autre mais vous êtes responsable de votre façon de lui exprimer votre désaccord ou de lui renvoyer la conséquence de ses actes, sur votre état intérieur, sur ce que vous ressentez.

Lorsque je décide d’exprimer à l’autre mon ressenti sereinement, je décide d’agir pour et en en accord avec moi-même, je garde ou je reprends mon pouvoir…

A gérer nos émotions !

«  CE QUI NE S’EXPRIME PAS S’IMPRIME ! »

S’affirmer c’est donc aussi comprendre, assumer et savoir exprimer ses émotions en expliquant à l’autre précisément ce que l’on ressent, et lui permettre d’en faire autant.

En exprimant mes émotions, j’évite l’accumulation émotionnelle qui vient me polluer physiquement et mentalement. De plus, en accumulant les émotions négatives, telles des pierres dans un sac à dos, je risque à tout moment le craquage !

A créer et à préserver des relations qui vous conviennent !

En confrontant sereinement votre point de vue avec ceux des autres vous respectez la différence de l’autre et l’invitez à respecter la vôtre. C’est le principe de l’échange et c’est là qu’est la richesse des relations.

Chercher à aller dans « le même sens que le courant »  pour éviter les désaccords ou chercher à tout prix à être apprécié, aura l’effet inverse car les autres auront une fausse image de vous :

  • Voulez-vous des relations authentiques ou préférez-vous jouer un rôle qui sera mis à jour, tôt ou tard ?
  • Souhaitez-vous vous entourer de personnes qui ont une fausse image de vous-même ?
  • Voulez-vous plaire à tout prix ou préférez-vous rester vous-même et qu’on vous aime pour QUI vous êtes ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE ?

Parce que nous n’avons pas appris à le faire

Dans notre « poulailler », nous avons appris à réprimer nos désirs :

  • Si tu fais ceci ou cela, tu seras récompensé car nous ferons quelque chose ensemble (autrement dit, tu as des efforts à faire pour que nous passions du temps ensemble -> ressenti « on ne m’aime pas tel(le) que je suis »)
  • « Maman, mon pull pique » -> réponse « Mais non, tu te fais des idées » -> ressenti : j’ai tort, je ne sais pas ce que je ressens…
  • Nos parents ne s’affirmaient pas eux-mêmes -> ils sont nos références

Parce que nous avons peur d’être moins apprécié :

  • Si je refuse de lui faire plaisir, il/elle va moins m’aimer
  • Si je dis non, il/elle va penser que je suis égoïste
  • Si je ne suis pas du même avis que lui/qu’elle, il/elle risque de m’abandonner
  • Si je m’affirme, on risque de me voir… et là, il y a danger (car je ne m’estime pas assez bien pour être regardé, j’ai peur de ce qu’on va penser de moi)
  • Avoir le même avis que les autres, c’est adhérer à un groupe.

DIRE OUI A TOUT N’EST PAS RESPECTER L’AUTRE

Il fut un temps ou moi aussi, je disais oui à tout ce que l’on me demandait.

Un jour, je me suis rendue compte qu’en fait, lorsque quelqu’un me faisait une demande que je n’osais refuser, alors que je pensais que je n’avais pas à y répondre, ou que je n’en avais pas envie, je finissais par maudire la personne (sans le lui dire… bien sûr !) et que ça, ce n’était pas la respecter !

Mieux vaut refuser un service ou ne pas adhérer à une idée qui vous déplait plutôt que de « jouer un rôle ».

COMMENT FAIRE ?

Il sera question, pour changer, de comprendre ces deux principes :

  • « Je peux prendre ma place et faire entendre ma voix ».
  • « Il est possible de changer le cours des choses ».

 

C’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est aussi en s’affirmant qu’on va devenir quelqu’un d’affirmé. Pour y arriver, il va être nécessaire de :

  • se confronter régulièrement aux émotions d’inconfort et d’embarras (elles vont disparaitre petit à petit).
  • désobéir à ses postulats de départ (« inutile d’essayer, cela ne marchera pas »).
  • s’entraîner à dire simplement dire les choses : « j’aimerais beaucoup que vous me fassiez une réduction sur ce prix ».

 

  • Prendre conscience des choses, c’est déjà avancer. Identifier ce qui fait que nous n’arrivons pas à être celui ou celle que nous voudrions être,  c’est se permettre de mettre en place les stratégies nécessaires pour les modifier et, du coup, nous mettre en route vers la sérénité, cet état d’harmonie menant au bonheur.

Si vous avez envie que nous en parlions et que nous voyions ensemble comment  vous pourriez arriver à vous affirmer, en respectant l’autre, vous pouvez prendre rendez-vous en ligne (pour rappel, mon premier rendez-vous/prise de contact est gratuit). Comment faire ?  

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *