32. Estime de soi et confiance en soi : que faire quand « ça » tombe en panne ?

Quelle est la différence entre la confiance en soi et l’estime de soi ?

La confiance en soi procure un sentiment de sécurité : je sais que j’ai ce qu’il faut pour affronter une situation. Et que s’il me manque des compétences, je ferai le nécessaire pour les acquérir.

La confiance en soi est axée sur le fait que je me considère capable.

L’estime de soi est le résultat d’une auto-évaluation. C’est la réputation que nous nous faisons de nous-même.

L’estime de soi est basée sur mon regard sur moi-même, c’est à quel point je me considère valable.

Lorsque vous avez le sentiment de vous déprécier, il est important de savoir si vous êtes dans une phase de manque de confiance en vous ou d’estime de vous.

Pour faire le déterminer, vous pouvez procéder comme suit :

 

Vous faites-vous les réflexions suivantes :

  • Je ne serai jamais capable d’y arriver
  • Je ne serai pas à la hauteur dans cette situation
  • J’ai bien trop peur pour tenter cela
  • J’ai deux mains gauches, ça ne marchera pas

Dans ce cas, nous sommes dans le cas d’une personne qui manque de confiance en elle.

La confiance en soi représente la foi que vous avez en votre potentiel, en vos capacités. Elle est liée à vos actions, votre potentiel.

Le manque de confiance en soi provient de traumatismes subis depuis notre naissance :

  • Critiques (souvent formulées pour nous faire avancer)
  • Punition suite à un échec
  • Comparaison à un(e) frère (sœur) qui avait plus de facilité que nous dans un domaine
  • etc.

 

Par contre, si votre opinion de vous-même est plutôt axé comme ceci :

  • Je ne me sens pas important(e)
  • Je ne vaux pas grand-chose
  • Je ne suis pas remarquable
  • Quoique je fasse, je n’arrive pas à être beau(belle)

alors, il s’agit plutôt d’un manque d’estime de soi.

L’estime de soi provient de la comparaison que vous faites entre le « Soi idéal » (ce que vous souhaiteriez être) et ce que vous êtes (ou, en tout cas, ce que vous percevez de vous).

L’estime de soi (ou le manque d’estime de soi) concerne tous les domaines : l’aspect physique, le statut social, le quotient intellectuel, la vie amoureuse, le lieu de vie, les hobbies etc.

L’estime de soi est liée à un parcours de vie qui a commencé dès que sommes né jusqu’à ce jour.

Il est bon de savoir que nous nous voyons jamais tel(le) que nous sommes vraiment et que nous avons tendance à focaliser sur les choses qui ne nous conviennent pas (c’est ce qu’on appelle un complexe).

Le manque d’estime de soi peut être dû à différentes expériences survenues au cours de notre existence :

  • Manque d’amour parental (pour un tas de raisons différentes)
  • Manque d’encouragement parental
  • Mimétisme d’un parent qui manquait (et souvent manque toujours) d’estime de soi
  • Complexe que nous n’avons pu, ou su, exprimer
  • Etc

A quoi mène le manque de confiance en soi ?

Manquer de confiance en soi et donc en ses capacités nous empêche d’évoluer dans notre vie :

  • Nous avons tendance à refuser les responsabilités : par peur de l’échec donc nous refusons les risques
  • Nous ne nous sentons pas à l’aise en société : par peur de prendre la parole en public, par peur de rougir, de bafouiller, par peur de ne pas trouver un sujet de discussion…
  • Nous avons peur de nous faire remarquer : cela serait risquer de devoir nous affirmer ce dont nous ne nous sentons pas capable
  • Au fil du temps, un cercle vicieux s’installe : en pensant que nous n’allons pas « y arriver », nous adoptons une attitude effacée. Dès lors, notre entourage nous sollicite de moins en moins ce qui produit un sentiment de dévalorisation plus intense encore…
  • Dépression du fait d’avoir l’impression de n’être pas « comme les autres », de ne pas être à leur hauteur
  • Isolement
  • etc.

 

Le manque d’estime de soi peut nous mener à de grandes souffrances :

  • Solitude car nous n’avons pas l’impression de pouvoir intéresser l’Autre
  • Notre image de nous-même est négative donc nous nous déprécions perpétuellement (ouvertement ou intérieurement)
  • Troubles alimentaires
  • Dépression
  • Laisser aller (à quoi bon essayer de me faire du bien ?)
  • Jalousie car nous avons l’impression que ceux qui évoluent autour de nous sont « plus » ou « mieux » que nous donc nous nous en méfions
  • Peur de l’abandon et du rejet
  • etc

 

Comment remédier au manque de confiance en soi et d’estime de soi ?

Exercice 1 : La boîte à succès

Pour beaucoup, les succès s’oublient plus vite que les échecs, ce qui peut engendrer une diminution de la confiance en soi. Pourtant, la prise de conscience de nos succès est importante afin de porter un regard juste sur soi, de ne pas s’arrêter à ce que nous ne parvenons pas à réussir du premier coup !

 

Comment procéder ?

Confectionner votre boîte : en fer, en carton, en bois. Recouvrez-la d’un joli papier et faites-y une fente dans laquelle vous glisserez chaque soir les morceaux de papier sur lesquels vous aurez inscrit vos succès de la journée (TOUS les succès : arrivée à l’heure, dossier bouclé, chef content, client satisfait de votre service, repas du soir réussi…). Attention, il est important, lorsque vous réaliserez votre boîte, de faire en sorte que vous puissiez l’ouvrir ponctuellement.

Un coup de blues, un moment de doute ? Piochez au hasard trois petits papiers, vous réaliserez vite tout ce que vous arrivez à accomplir ! Vous êtes capable du meilleur !

Exercice 2 : Récompensez-vous !

Vous êtes parvenu à passer au travers d’une semaine compliquée ? Vous ne vous êtes pas énervé dans un embouteillage ? Vous avez bouclé un dossier difficile ? Vous êtes parvenu à repasser tout le linge en retard ? Vous avez tenu tête à votre sœur qui voulait que vous lui rendiez un service que vous n’aviez pas envie de lui rendre ?

Levez les bras dans les airs, dites un puissant « Yeaaaaah ! », accordez-vous une pause bien méritée. Récompensez-vous : un bon bain relaxant (des bougies, de la musique, un verre de vin…), cette paire de boucles d’oreilles que vous aviez repérées, un peu d’argent à mettre dans l’enveloppe « vacances », un lunch avec un ami… faites-vous plaisir, félicitez-vous pour cette réussite. N’oubliez pas que vous le feriez pour quelqu’un que vous aimez !

Exercice 3 : Faites l’étoile

Cette posture stimule votre fibre d’estime personnelle. Devenez une étoile. Debout, installez-vous bien droite, la tête penchée vers l’arrière. Écartez vos bras et vos jambes de façon à ressembler à une étoile à cinq tiges. Restez ainsi pendant deux minutes. Ensuite, secouez vos bras autour de vous et bougez vos épaules pour décoincer le tout.

Exercice 4 : Acceptez les compliments

Nous avons l’habitude de détourner les compliments qu’on nous adresse. Nous sommes très souvent mal à l’aise avec les éloges qui nous visent. Par exemple, si l’on nous complimente pour notre tenue, il est très fréquent que nous répondions « Ca, oh, ce n’est rien du tout, il y a déjà longtemps que j’ai ce pull » ou « Ah, ce pull ? Je l’ai acheté en solde ».

Et pourtant, un compliment est un cadeau et fait du bien.

Alors, acceptez-le, remerciez simplement votre interlocuteur et gardez en mémoire ce présent utile lors de moments difficiles.

Exercice 5 : Gardez une trace des compliments que l’on vous fait

Gardez les mails, textos ou autres traces écrites des remerciements, compliments que l’on vous adresse. Notez les compliments oraux que l’on vous fait. Faites-en un cahier. Cela peut sembler enfantin cependant cela aide. Relisez régulièrement ces compliments afin de prendre conscience de vos talents et les garder en mémoire ! Et n’oubliez pas, vous aussi, de complimenter ceux qui vous entourent lorsque vous êtes satisfaits ou fiers de leurs actions !

Exercice 6 : (Re)prenez l’habitude de vous adresser à des inconnus

Plus on prend l’habitude de parler aux autres, plus cela devient facile. Pendant ces cinq minutes, passez ce coup de fil que vous redoutiez, demandez un renseignement à un inconnu dans la rue, ou confrontez-vous à votre entourage sur ce sujet sensible dont vous devez pourtant absolument parler…

Vous constaterez rapidement que ces prises de paroles quotidiennes renforceront votre confiance en vous, et vous pourrez dire adieu à votre timidité !

Exercice 7 : Adoptez une attitude conquérante : Les personnes ayant une grande confiance en elle adopte des comportements non verbaux reflétant cette confiance ! Comme elles, tenez-vous droit, n’ayez pas l’air accablé par la vie. Marchez tête haute, d’un pas assuré. Souriez, ayez l’air enjoué.  Vous serez étonné(e) du résultat !

Exercice 8 :  JE ME SENS MOCHE : comprendre l’origine du problème. Est-ce que j’ai été valorisé(e) physiquement lorsque j’étais petit ? Non, ok, alors, ce que je ressens vient de là, ce qui signifie que je ne suis pas plus moche qu’un(e) autre, mais je n’ai pas été suffisamment rassuré sur mon aspect physique et dès lors, je me SENS moche.

Exercice 9 : JE ME SENS MOCHE – cela peut venir d’expériences douloureuses. Si vous avez autour de vous des gens qui vous font sentir peu attrayant physiquement, qui vous font des remarques malveillantes sur votre physique. Vous n’avez pas à côtoyer des personnes qui vont renforcer vos complexes, ils n’ont rien à vous apporter.

Exercice 10 : faites la liste de ce que VOUS n’aimez pas chez vous, et ensuite voyez ce que vous pouvez faire pour VOUS trouvez beau (belle) (changement de coiffure ? régime ? Sport ?). Ce que je peux vous promettre, c’est que si vous vous trouvez du charme, si vous vous trouvez attrayant(e) physiquement, vous plairez, car vous dégagerez du charisme !

Exercice 11 : Faites-vous prendre en photo par un ami ou un photographe selon l’angle qui vous plait le plus. Regardez cette photo, voyez vos atouts ! Comme vous pouvez être beau(belle) !

Exercice 12 : N’oubliez pas de faire valoir vos atouts. La majorité des personnes qui vous entourent sont plus intéressés par ce que vous pouvez leur apporter d’essentiel que de ce à quoi vous ressemblez ! Ayez du bagout, faites-vous valoir, exprimer-vous sur vos qualités, vous serez étonné(e) du résultat ! Faites-vous valoir ! Si vous croyez en vous, les autres croiront en vous aussi !

Exercice 13 : Prenez soin de votre apparence. L’apparence est source de confiance. Choisissez des tenues dans lesquelles vous vous sentez à votre avantage. Osez mettre en avant vos goûts. Si vous n’avez pas trouver votre style, faites-vous aider !

Vous l’aurez compris, la confiance et l’estime de vous dépendent de vous et non des autres. Vous avez le pouvoir d’y travailler, de les renforcer !

N’hésitez pas à consulter un thérapeute si vous avez le sentiment de ne pas y arriver !

Vous méritez le meilleur, c’est une réalité !

En route vers votre vie souhaitée !

 

 

 

Une réflexion au sujet de « 32. Estime de soi et confiance en soi : que faire quand « ça » tombe en panne ? »


  1. Bonsoir gene, ton article est très bien fait. Suite à la séance à laquelle j avais assistée, mon estime et ma confiance en moi etaient au plus bas. Ton aide me sera d un grand secours. J’ai confiance en toi. Déjà, merci. Bonne soirée. Jeannine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *